logo
 

Jeff Tanerii | Le brodeur de son

Comme beaucoup de Polynésiens, Jeff Tanerii, né le 3 décembre 1980, a littéralement grandi dans la musique et les arts traditionnels qui faisaient, durant son enfance et sa jeunesse, partie intégrante de la vie de sa famille et de ses proches. Cette imprégnation a d’une façon naturelle décidé de son avenir professionnel en tant qu’ingénieur du son, mais aussi de son investissement créatif dans la musique. Chef d’orchestre de la troupe des Tamarii Tipaerui durant 9 ans jusqu’à leur dernier Heiva en 2012, il a intégré en 2014 en tant que batteur la troupe Hei Tahiti, dont il est devenu le chef d’orchestre 2 ans plus tard. Une collaboration pleine de richesse et de créativité.

Comme beaucoup aussi, Jeff Tanerii a commencé par appréhender le ‘ori Tahiti en tant que danseur au sein de la fameuse troupe Te Maeva de Coco Hotahota à la fin des années 90. Dans le même temps, le jeune homme, qui suivait en parallèle un cursus de percussionniste classique au Conservatoire artistique de Polynésie française (et membre par ailleurs d’un groupe de rock métal), a été incité petit à petit par ses amis à venir à la musique traditionnelle. Devenu batteur chez Coco, il intégrera l’orchestre des Tamarii Tipaerui à son premier retour d’Australie, où il sera parti suivre sa formation initiale d’ingénieur du son après avoir eu la révélation de cette vocation lors d’un festival des arts en Nouvelle-Calédonie. Jeff s’inscrit dans la démarche de cette nouvelle génération qui a envie de redonner ses lettres de noblesse à cette musique traditionnelle, longtemps perçue comme « pas de la vraie musique ». « On va chercher des sons, des rythmes, qui n’appartiennent pas forcément toujours à notre patrimoine et on les réadapte, on les arrange avec nos instruments pour la remettre au goût du jour tout en suivant la danse bien sûr ! ».  


Le son, son outil de prédilection
Jeff Tanerii, qui évoluera plusieurs années professionnellement au sein de la Maison de la Culture (à l’époque où l’établissement ne gérait pas encore To’ata), achève son cursus scolaire à l’occasion d’un second séjour en Australie, où il suivra les cours de la Griffith University de Brisbane, dont il intégrera le Grand Théâtre ; intégration qui lui fournira l’occasion de nombreuses expériences (notamment lors du célèbre festival aborigène Parrtjima à Alice Springs) vécues comme autant d’ouvertures sur de nouveaux horizons. Désormais ingénieur du son prestataire pour TNTV, Jeff partage allègrement son temps et sa créativité entre Hei Tahiti, qui lui donne l’opportunité de tester musicalement énormément de choses, et son nouveau groupe Sissa-Sué O’kota’i monté avec Steve Angia. Sans oublier la composition en ‘ori à laquelle il se consacre depuis son premier ōtea en 2004 ; composition qui connaît un point d’orgue avec ses créations destinées depuis 2013 au Pīna’ina’i, le superbe événement de l’association Littéramā’ohi.