logo
 

Herenui Papu | La danse en duo

Herenui Papu dit volontiers qu’elle a appris le ‘ori Tahiti « dans le ventre de sa maman » danseuse au sein de Te Maeva, la troupe de Coco Hotahota. Née Tevahitua le 3 mars 1977 à Papeete, Herenui n’a pourtant jamais dansé, enfant, au sein d’une école de danse car son papa tenait à privilégier son parcours scolaire. Mais ses gènes en ont décidé autrement : la jeune femme succombe au charme de Heifara, un danseur-né avec lequel elle bâtira tout le reste de sa vie autour du ‘ori. Jusqu’à fonder l’école et le groupe Heihere, groupe qui sera le plus primé chez les amateurs du Heiva 2019 avec six titres.  

Beaucoup croient que Herenui et Heifara, qui ont réuni leurs deux prénoms pour former celui de leur école, Heihere, se sont rencontrés grâce à la danse. En réalité, ils se sont rencontrés au collège, mais c’est bien la danse qui a profondément cimenté leur union. Sans jamais l’avoir apprise de manière vraiment formelle ni s’être produite en dehors de quelques événements paroissiaux, la jeune femme remporte à 18 ans le premier prix amateurs du Heiva avec la troupe Heitiare de Taravao. Son compagnon, qui a commencé à danser quelques années avant elle, évolue au sein de la même formation et s’ils en changeront souvent au cours des années suivantes, ils le feront toujours ensemble et ne se quitteront plus jamais. Entre 1997 et 2009, ils participeront chaque année au Heiva en collectionnant les succès, parmi lesquels six premiers prix en catégorie professionnels avec des groupes aussi prestigieux que Kei Tawhiti (1998), Taure’a Nō Faa’a (2001), O Tahiti E (2005), Heikura Nui (2007) et Nonahere (2008). Entre 2000 et 2004, ils font aussi le choix d’intégrer O Tahiti E, la fameuse troupe de Marguerite Lai, avec laquelle ils prendront part à de nombreux spectacles et tournées, notamment aux États-Unis, à Hawaii et en Europe. Leur histoire d’amour sera aussi couronnée par un titre remporté en duo, celui du meilleur couple du Heiva (un titre qui n’existe plus depuis 2005), avec le groupe Taure’a Nō Faa’a.


Viser le ciel
S’ils n’ont pas eu d’enfants ensemble, Herenui et Heifara n’en sont pas moins attachés à la transmission de leur passion, de leurs savoir-faire et de leur culture. Installés depuis 2004 sur l’île de Moorea, ils ont décidé d’y ouvrir leur école de danse mixte en septembre 2011, où ils accueillent aujourd’hui plus de 80 élèves. Ils sont tous les deux à la fois chef de troupe et chorégraphe, Herenui encadrant les filles tandis que Heifara se charge des garçons. Ils ont en effet créé dans la continuité une véritable troupe, qui, si elle n’affiche que trois participations à ce jour au Heiva, a déjà véritablement marqué les esprits en remportant deux prix dès sa première participation en 2015, mais surtout six prix en 2019 parmi lesquels la 2ᵉ place en groupe amateurs, la 2ᵉ place en orchestre création, le 1er prix en costume végétal et le prix du meilleur danseur. Un parcours qui leur permet tous les espoirs, à commencer par celui de passer chez les professionnels, peut-être dès l’an prochain comme l’espère Herenui.